21 juin 2017

C'est leur avis

Début de négociation difficile pour le Royaume-Uni sur le Brexit

Le Royaume-Uni a accepté lundi, lors du début des négociations officielles avec l’Union européenne sur le Brexit, de se plier à la demande de l’UE d’une négociation en deux étapes : d’abord la sortie, ensuite les relations futures. Le chroniqueur juridique David Allen Green estime dans son blog sur le site du Financial Times que ce revirement signe un premier échec de la partie britannique [€].

« Certains ont cherché à défendre le gouvernement et ont parlé d’un “compromis”, mais rien n’a été concédé en retour au Royaume-Uni. D’autres ont parlé d’une “concession”, mais cela impliquerait un choix. Le Royaume-Uni n’a pas eu le choix. Ce ne fut ni un compromis ni une concession. Ce fut une capitulation. […] Le Royaume-Uni devrait profiter de ce revirement pour reconsidérer son approche de la négociation. S’il ne le fait pas, sauf imprévu, ce ne sera pas son dernier tête-à-queue dans les négociations du Brexit. » David Allen Green