23 juin 2017

C'est leur avis

Choix risqué en Arabie saoudite

Le roi Salmane d’Arabie saoudite a nommé mercredi son fils Mohammed ben Salmane prince héritier, en remplacement de son neveu. Chroniqueur du site américain Bloomberg, Leonid Berschidsky estime que ce choix recèle plusieurs dangers pour le Moyen-Orient.

« Pour empêcher la situation déjà instable d’exploser, l’Arabie saoudite a besoin d’un leader capable de maintenir un équilibre entre les États-Unis et la Russie. Le roi Salmane et l’ancien prince héritier Mohammed ben Nayef avaient compris ce défi. Le prince Mohammed ben Salmane semble se tourner nettement vers Trump, dans le but d’obtenir un soutien à ses efforts accrus contre l’Iran. En outre, l’opération au Yémen aussi bien que le revirement de la politique pétrolière ont été plutôt infructueux, trahissant l’inexpérience du prince. Cela peut s’avérer dangereux, quand tant d’intérêts sont en jeu. Le Moyen-Orient a besoin de moins, pas de plus de têtes brûlées, s’il veut désamorcer ses conflits au lieu de les exacerber. »