• Dédoublement des classes de CP. Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé dans un entretien à La Voix du Nord la création de 2 500 postes d’enseignants à la prochaine rentrée scolaire pour permettre le dédoublement des classes de CP (le passage de 24 à 12 élèves maximum par classe) dans les établissements d’éducation prioritaire REP+. La limitation à 12 élèves par classe de CP et de CE1 dans les écoles classées REP+ faisait partie du programme de campagne d’Emmanuel Macron.

  • Un repreneur pour Tati. Le tribunal de commerce de Bobigny a désigné le groupe GPG (qui possède les magasins d’équipement de la maison Gifi) comme repreneur de l’enseigne Tati et des trois autres marques d’Agora Distribution, filiale du groupe Eram. GPG prévoit de sauver 1 428 emplois directs, soit « près de 85 % de l’effectif », selon l’avocat des salariés Thomas Hollande qui estime que cela « était inespéré au moment de l’ouverture de la procédure de redressement judiciaire ».

  • La Cour suprême valide une partie du décret de Trump. La Cour suprême américaine a déclaré qu’elle examinerait en octobre le décret interdisant l’entrée du territoire des États-Unis aux ressortissants de six pays à population majoritairement musulmane bloqué par deux décisions de justice. Elle autorise d'ici là une application partielle du décret, qui concernera les citoyens d’Iran, de Libye, de Somalie, du Soudan, de Syrie et du Yémen « n’ayant pas établi de relation authentique avec une personne ou une entité aux États-Unis ».

  • Liu Xiaobo de la prison vers l’hôpital. Les avocats du militant des droits de l’homme et dissident chinois Liu Xiaobo ont révélé qu'il avait été transféré de sa prison vers un hôpital pour traiter un cancer du foie à un stade avancé. Le prix Nobel de la paix 2010 a été condamné en 2009 à 11 ans de prison pour « incitation à la subversion de l’État ».

  • Victoire de la droite aux municipales en Italie. La coalition de droite composée notamment de Forza Italia (le parti de Silvio Berlusconi) et de la Ligue du Nord (extrême droite) a remporté 46 des 111 communes où étaient organisées hier des élections municipales partielles, contre 38 pour le centre gauche de l’ancien Premier ministre Matteo Renzi et 8 pour le Mouvement 5 étoiles. La droite remporte en particulier 16 des 25 chefs-lieux de province en jeu tandis que le centre gauche n’en obtient que six.