26 juin 2017

C’est leur avis

La pédagogie des canicules

Selon le journaliste spécialiste de l’environnement au Monde Stéphane Foucart, la multiplication des épisodes de forte chaleur comporte au moins un aspect positif, celui de nous rendre enfin conscients de la réalité du réchauffement climatique [€].

« Ces canicules, de plus en plus fréquentes, sont une excellente chose. Elles font œuvre de pédagogie ; elles nous forcent à reconnecter la tendance longue et abstraite du changement en cours avec des désagréments personnels. Elles nous inclinent à comprendre qu’un réchauffement d’un peu moins de 1 °C de la température moyenne terrestre par rapport au niveau préindustriel (c’est à peu près à ce niveau que nous sommes rendus) ne se traduit pas par une sympathique augmentation de 1 °C des températures de chaque heure de chaque jour, mais par une augmentation de la fréquence d’une variété de phénomènes souvent désagréables. » Stéphane Foucart