27 juin 2017

Ça peut servir

Les mauvais élèves de l’obsolescence programmée

L’ONG Greenpeace, associée au site collaboratif de tutoriels de réparation iFixit, a dévoilé aujourd’hui une liste de 44 produits électroniques (smartphones, tablettes et ordinateurs), parmi les plus vendus entre 2015 et 2017, classés en fonction de la possibilité de les réparer. Une note de 1 à 10 leur a été attribuée selon plusieurs critères : possibilité de remplacer la batterie ou l’écran, disponibilité des pièces de rechange et nécessité d’outils spécifiques. L’ONG pointe les entreprises qui génèrent de l’obsolescence programmée, réduisant volontairement la durée de vie de leurs produits, et créant de nombreux déchets électroniques nocifs pour l’environnement. Apple, Microsoft et Samsung se distinguent par leurs mauvaises notes. Fairphone (qui permet de remplacer tous les éléments de ses smartphones), HP et Dell se situent en haut du classement.