30 juin 2017

Ça alors

Lynchages contre des consommateurs de viande de bœuf

Le Premier ministre indien Narendra Modi a condamné hier les lynchages contre des personnes soupçonnées de consommer ou de vendre de la viande de bœuf. Il était resté silencieux jusque-là, alors qu’au moins 10 musulmans ont été lynchés ou tués depuis avril, selon l’ONG de défense des droits de l’homme Amnesty International. « Tuer des gens au nom du culte de la vache n’est pas acceptable », a déclaré le leader nationaliste hindou. Vendredi dernier, un musulman accusé de transporter de la viande bovine a été poignardé à mort dans un train en partance de Delhi. Plusieurs milliers d’Indiens ont manifesté mercredi contre ces lynchages. La vache est considérée comme un animal sacré dans la tradition hindoue. L’abattage de cet animal est interdit dans 21 des 29 États. Le 26 mai, un décret fédéral a interdit le commerce de bovins destinés à l’abattage sur les marchés.