3 juillet 2017

C'est leur avis

Simone Veil méritait un hommage unanime

Rédactrice en chef adjointe du quotidien La Croix, Isabelle de Gaulmyn ne comprend pas les voix qui, au sein de la communauté catholique, ne se joignent pas à l’hommage national qui a suivi l’annonce du décès de l’ancienne ministre de la Santé Simone Veil.

« Les réactions violentes d’une certaine blogosphère catholique au discret hommage rendu vendredi par l’épiscopat à l’ancienne grande femme de la politique ne sont pas seulement indignes. Elles sont hors propos. D’abord, parce que réduire une vie aussi riche à la loi de 1974 est faire preuve d’une certaine étroitesse d’esprit. Ensuite, parce que le combat mené par Simone Veil pour légaliser l’avortement, que l’on soit pour ou contre, porte la marque d’une grande dignité. […] Ce sens de la liberté traverse toute sa vie. Et il explique aujourd’hui la dimension transpartisane des réactions à sa disparition. Simone Veil mérite l’hommage de la nation. De toute la nation. » Isabelle de Gaulmyn