• Simone Veil au Panthéon. Lors de la cérémonie d’hommage à Simone Veil dans la cour d’honneur des Invalides à Paris, Emmanuel Macron a déclaré que l’ancienne ministre de la Santé, qui avait porté la loi autorisant l’interruption volontaire de grossesse en 1974, reposerait au Panthéon avec son mari. Elle sera la cinquième femme à entrer au Panthéon après Sophie Berthelot, épouse du chimiste Marcellin Berthelot, la prix Nobel de physique et de chimie Marie Curie et les résistantes Geneviève de Gaulle-Anthonioz et Germaine Tillion.

  • Condamné pour faux témoignage devant les parlementaires. Le tribunal de grande instance de Paris a condamné le pneumologue Michel Aubier à six mois de prison avec sursis et 50 000 euros d’amende pour avoir caché ses liens avec Total à une commission d’enquête sénatoriale qui l’avait auditionné en avril 2015 à propos de la pollution de l’air. Il s’agit de la première condamnation par la justice française pour faux témoignage sous serment devant la représentation nationale.

  • Traité de libre-échange UE-Japon. La commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström a annoncé que l’Union européenne et le Japon étaient parvenus à un « accord politique » sur un traité de libre-échange permettant en particulier de faire baisser les droits de douane sur les produits agricoles de la première et les voitures du second. Cecilia Malmström a souhaité que l’accord soit confirmé par les dirigeants des États membres qui doivent se réunir demain pour un sommet UE-Japon à Bruxelles.

  • Une expertise contredit le procureur dans l’affaire Adama Traoré. Une expertise médicale réalisée à la demande de la famille d’Adama Traoré, un homme de 24 ans mort asphyxié le 19 juillet 2016 à Beaumont-sur-Oise (Val-d’Oise) lors de son interpellation par des gendarmes, conclut qu’« aucun signe » ne permet d’affirmer qu’il souffrait d’un « état infectieux », a révélé Le Parisien hier soir. Le procureur de Pontoise à l’époque des faits, Yves Jannier, avait évoqué l’hypothèse d’une « infection très grave » pour expliquer le décès et avait contesté toute « trace de violence ».

  • Vote de confiance. Le Premier ministre Édouard Philippe a obtenu hier soir la confiance de 370 députés sur 566 votants. Les trois quarts des membres du groupe Les Républicains ayant décidé de s’abstenir, seuls 67 parlementaires ont voté contre, soit la plus faible opposition depuis 1959.