12 juillet 2017

C'est leur avis

Macron et le taux de fécondité des femmes africaines

Emmanuel Macron a déclaré lors du sommet du G20 à Hambourg le 8 juillet : « Quand des pays ont encore aujourd’hui sept à huit enfants par femme, vous pouvez décider d’y dépenser des milliards d’euros, vous ne stabiliserez rien. » Éditorialiste pour le site d’information guinéen Ledjely.com, Boubacar Sanso Barry considère ces propos injustes.

« Les Africains seraient pauvres, misérables et éternellement à la queue du peloton, parce qu’ils enfantent trop. De là à penser qu’ils peinent à maîtriser leur libido, il n’y a qu’un sous-entendu. Ce problème que le président français identifie comme à la fois “profond” et ultime fait que, selon lui, aucune aide au développement ne saurait sortir l’Afrique de sa léthargie actuelle. La sentence est à la fois cruelle et injuste. […] Par la même occasion, il a fait le choix de faire l’impasse sur les causes véritables du retard du continent africain. Des causes au rang desquelles la traite négrière et la colonisation occupent encore une place importante. » Boubacar Sanso Barry