12 juillet 2017

Ça alors

Le Kazakhstan limite la possibilité de se présenter à la présidentielle

Le chef d’État du Kazakhstan Noursoultan Nazarbaïev a signé hier une loi modifiant les conditions permettant à des candidats de se présenter à l’élection présidentielle. Les personnes qui souhaiteront lui succéder devront avoir plus de 40 ans, être nées au Kazakhstan, y avoir résidé pendant au moins 15 ans et parler la langue nationale, mais également avoir exercé pendant au moins cinq ans une fonction au sein du gouvernement ou de l’administration, sur laquelle le parti au pouvoir exerce un fort contrôle. Noursoultan Nazarbaïev dirige cette ancienne république soviétique depuis avril 1990. Il a été réélu en 2015 avec 97,7 % des voix. La loi électorale limite à deux le nombre de mandats présidentiels (de cinq ans) consécutifs, mais Noursoultan Nazarbaïev, 77 ans, a le droit de se présenter sans restriction en vertu de son statut particulier de premier président du pays.