• Sanctions américaines contre l’Iran. Le département d’État américain a annoncé de nouvelles sanctions contre l’Iran, dirigées contre 18 personnes et entités liées au programme de missiles balistiques iranien et au corps des Gardiens de la révolution, l’armée d’élite de la République islamique. La Maison-Blanche a néanmoins confirmé hier soir qu’elle respecterait l’accord sur le nucléaire iranien, signé en 2015, qui prévoit la levée des sanctions internationales contre le pays, celui-ci renonçant en échange à tenter de se doter de l’arme nucléaire.

  • Jean-Marie Le Pen sera jugé pour ses propos sur la « fournée ». Le président d’honneur du Front national Jean-Marie Le Pen est renvoyé devant le tribunal correctionnel pour provocation à la haine raciale à la suite de propos tenus en juin 2014 sur le site internet du parti, a révélé l’Agence France-Presse. Le cofondateur du FN avait déclaré au sujet du chanteur d’origine juive Patrick Bruel qui avait pris position contre son parti : « On fera une fournée la prochaine fois ».

  • Mélenchon ajouté à l’enquête sur les emplois fictifs du Parlement européen. Le parquet de Paris a élargi au début du mois son enquête sur les soupçons d’emplois fictifs d’assistants parlementaires européens à Jean-Luc Mélenchon, a révélé aujourd’hui Le Parisien. Le chef du groupe La France insoumise à l’Assemblée nationale a été ajouté après un nouveau signalement de la députée européenne Front national Sophie Montel, déjà à l’origine de l’enquête préliminaire ouverte le 22 mars concernant des eurodéputés de droite, de gauche et du centre.

  • Le FMI salue le programme de réformes du gouvernement français. Le Fonds monétaire international a salué dans son rapport annuel sur les politiques publiques françaises les réformes « ambitieuses » et « courageuses » annoncées par le gouvernement. « La dépense publique est au cœur du problème des finances publiques françaises de longue date », estime l’institution.

  • Près d’un Français sur six ne sait pas nager. Une étude réalisée auprès de 5 000 personnes et publiée par l’agence nationale Santé publique France rapporte que 16,3 % des Français déclarent ne pas savoir nager. L’étude, qui note que ce chiffre est en baisse par rapport à 2010 (où il était de 18,7 %) et que « beaucoup des 55-75 ans ne savent pas nager », rappelle que « l’apprentissage de la nage, facteur de prévention des noyades, peut se faire à tout âge ».