26 juillet 2017

Ça alors

La sexualité d’une femme de 50 ans aussi importante que celle d’un homme

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a rendu hier une décision dans laquelle elle enjoint la Cour administrative suprême du Portugal à verser 3 250 euros pour dommage moral à une femme victime d’un jugement discriminatoire. En 1995, elle a subi une intervention gynécologique qui lui a causé des difficultés pour avoir des relations sexuelles. La cour portugaise, en appel, avait réduit le dédommagement prévu en première instance au motif notamment que la requérante était « déjà âgée de 50 ans et mère de deux enfants à la date de l’opération, un âge où la sexualité n’a pas autant d’importance ». La CEDH rappelle que la cour avait déjà jugé à deux reprises que le fait pour des hommes ne plus pouvoir « avoir de relations sexuelles normales avait affecté leur estime d’eux-mêmes », « indépendamment de leur âge et de ce qu’ils eussent ou non des enfants ».