28 juillet 2017

On fait le point

Les répercussions de l’enquête sur les « Panama Papers »

Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a démissionné aujourd’hui, contraint par un arrêt de la Cour suprême de son pays qui a prononcé sa « disqualification » en tant que député au Parlement. Cette décision de justice découle de son implication dans une enquête sur des faits de corruption, révélés l’an dernier par les « Panama Papers », une enquête journalistique sur un vaste système d’évasion fiscale. Il lui est reproché d’avoir caché des sociétés et des biens immobiliers détenus par ses enfants via des sociétés enregistrées dans des paradis fiscaux.