• Abaissement du seuil de perception des APL. Le ministère de la Cohésion des territoires a affirmé à BFM Business et au Figaro que le seuil en dessous duquel les aides personnelles au logement ne sont pas versées passerait le 1er octobre de 15 à 10 euros pour tenir compte de la baisse de 5 euros de ces aides. Sans cette mesure, les près de 50 000 personnes qui touchent actuellement entre 15 et 19 euros auraient perdu toute leur allocation.

  • Allocation de rentrée scolaire. Le ministère de l’Éducation nationale a annoncé hier soir que l’allocation de rentrée scolaire serait versée à partir du 17 août à plus de 2,8 millions de familles. Cette aide, qui bénéficie sous conditions de ressources aux parents d’enfants de 6 à 18 ans scolarisés, pourra être perçue dès demain par les résidents de La Réunion et de Mayotte.

  • Baisse des dotations aux collectivités locales. Le gouvernement a fait annuler le 20 juillet, par décret, 300 millions d’euros de dotations aux collectivités locales prévues cette année, a révélé hier soir Libération. Le président de l’Association des petites villes de France et député PS de l’Ardèche Olivier Dussopt a dénoncé sur Franceinfo une « trahison et une déception », Emmanuel Macron s’étant engagé le 17 juillet à ne pas « couper les dotations en 2018 », ce qui avait été interprété comme une promesse de ne pas les réduire dans l’immédiat.

  • Participation électorale contestée au Venezuela. L’entreprise britannique Smartmatic, dont les machines à voter ont été utilisées pour l’élection de l’Assemblée nationale constituante vénézuélienne dimanche, a déclaré que les résultats publiés par le gouvernement avaient été « manipulés » et gonflés d’au moins un million de votes. L’agence de presse Reuters a affirmé ce matin qu’elle avait eu accès à des documents de la commission électorale montrant qu’à une heure et demie de la fin du scrutin, seules 3,7 millions de personnes avaient voté, loin des 8 millions finalement annoncés.