• Garde à vue prolongée pour l’assaillant de la tour Eiffel. La garde à vue d’un homme qui, armé d’un couteau, avait tenté samedi de forcer les contrôles de sécurité aux alentours de la tour Eiffel à Paris a été prolongée. Le parquet antiterroriste a été saisi hier après que l’homme, qui sortait d’un hôpital psychiatrique, eut déclaré aux enquêteurs qu’il souhaitait commettre un attentat contre un militaire et était en lien avec un membre du groupe État islamique.

  • Sanctions contre la Corée du Nord. Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré que son pays appliquerait « pleinement et strictement » la résolution votée samedi par le Conseil de sécurité de l’ONU en réponse à la menace nucléaire nord-coréenne. Adoptées à l’unanimité, ces nouvelles restrictions comprennent l’interdiction d’importer du charbon, des minerais de fer, du plomb ou des produits de la pêche en provenance de Corée du Nord et d’accueillir de nouveaux travailleurs nord-coréens, privant potentiellement le pays d’un milliard de dollars par an.

  • Week-end de troubles au Venezuela. Le président vénézuélien Nicolas Maduro a affirmé hier à la télévision que l’armée avait repoussé une « attaque terroriste » menée par une vingtaine d’hommes en treillis contre une base militaire de Valencia, à une centaine de kilomètres à l’ouest de la capitale Caracas. Samedi, la nouvelle Assemblée constituante a, pour son premier jour d’activité, démis de ses fonctions la procureure générale Luisa Ortega, nommée en 2007 par l’ancien président Hugo Chavez, mais désormais opposante à Nicolas Maduro.

  • Mort de Nicole Bricq. La sénatrice de Seine-et-Marne Nicole Bricq, qui avait été brièvement ministre de l’Écologie, puis ministre du Commerce extérieur dans les gouvernements de Jean-Marc Ayrault (2012-2014), est décédée hier à l’âge de 70 ans. Elle avait été l’une des premières parlementaires socialistes à rejoindre le mouvement En marche lancé par Emmanuel Macron.