8 août 2017

C'est leur avis

Un statut pour la femme du président

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a annoncé hier sur Twitter que l’exécutif souhaitait que le rôle de la femme du président soit plus transparent et ses moyens encadrés. Le journaliste Philippe Boggio critique dans Slate.fr une pétition en ligne « contre le statut de première dame pour Brigitte Macron » qui réunissait ce soir 287 000 signatures.

« Les compagnes de nos chefs d’État successifs ne sont rien, selon la lettre. […] On voudrait qu’elles aillent les bras ballants, incertaines, inertes, attendant qu’un quinquennat passe ? Qu’elles demandent la permission de tout, au risque de les voir vivre dans la peur d’attenter aux bonnes manières protocolaires, ou, au contraire, de fouler résolument celles-ci aux pieds, trop ravies d’embarrasser une République oublieuse d’elles ? […] Peut-être serait-il plus intelligent de favoriser une évolution raisonnable de l’état d’épouse du chef de l’État. Et d’assortir ce nouveau statut, et évidemment, sa dotation financière, de l’obligation d’une occupation accaparante. » Philippe Boggio