10 août 2017

C'est leur avis

Sentinelle nuit à l’efficacité des armées

Hier, pour la sixième fois depuis 2015, des militaires participant à l’opération Sentinelle (patrouilles dans les rues) ont été pris pour cible, une voiture blessant six d’entre eux à Levallois-Perret. Vincent Desportes, ancien directeur de l’École de guerre, estime dans Le Parisien que ce dispositif nuit à l’efficacité des armées.

« L’opération Sentinelle n’a eu aucun effet positif avéré sur la sécurité des Français, hormis l’effet psychologique de la vue de soldats. Elle a seulement fourni des cibles aux illuminés de Daech. À l’exception du Bataclan, chaque fois que cette force a dû intervenir, au Louvre, à Orly ou à Levallois, elle n’a fait que répondre aux agressions qui la visaient. Le bilan négatif de ce déploiement, inédit par sa durée, est en revanche très important. Sentinelle représente un tiers des déploiements de l’armée. […] Il a fallu aussi, pour diminuer la pression, retirer des effectifs d’autres opérations. […] Sentinelle a donc un impact direct sur l’efficacité de nos armées. » Vincent Desportes