14 août 2017

C'est leur avis

Les vrais instincts de Donald Trump

Une femme est morte samedi à Charlottesville aux États-Unis lorsqu’une voiture a foncé sur des manifestants qui s’opposaient à un rassemblement de militants de la suprématie des Blancs, dont des membres du Ku Klux Klan (KKK). Le chroniqueur du Washington Post E.J. Dionne Jr. est l’une des nombreuses personnes à dénoncer les déclarations de Donald Trump renvoyant dos à dos les « diverses parties ».

« Il n’y a pas, comme Trump l’a dit samedi, “diverses parties” dans des questions réglées depuis longtemps : le racisme, l’antisémitisme, la discrimination et la suprématie blanche sont à rejeter catégoriquement. Un président qui n’est pas capable de le dire immédiatement et sans équivoque dilapide son crédit moral. Les conseillers du président ont essayé de rectifier le tir après cet échec moral, publiant une déclaration dimanche matin – non signée – précisant que “bien sûr” sa condamnation de la violence “inclut les suprémacistes blancs, le KKK, les néonazis et tous les groupes extrêmes”. […] Ce n’était qu’une faible opération de camouflage philosophique pour un homme qui a montré ses vrais instincts tout au long de sa vie publique. » E.J. Dionne Jr.