• Darmanin et Lecornu accusent Mediapart de diffamation. Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, et Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, ont annoncé qu’ils allaient porter plainte contre Mediapart pour diffamation. Le site d’information a publié un article affirmant qu’ils passaient leurs vacances dans une villa corse dont le propriétaire a été condamné par la justice pour une affaire d’abus de biens sociaux, puis pour trafic de drogue.

  • Un drone livre un colis en prison. Un drone a livré hier un colis dans la cour du centre pénitentiaire de Valence, dans la Drôme, au moment de la promenade des détenus, après avoir réussi à passer entre les mailles du filet anti-hélicoptère. Dans un communiqué, le syndicat Ufap Unsa Justice de Valence a déclaré n’avoir « de cesse de demander le renforcement des moyens de sécurisations de l’établissement ».

  • Heurts entre militants antinucléaire et forces de l’ordre. Des affrontements ont eu lieu lors d’un rassemblement d’opposants au projet de centre d’enfouissement de déchets nucléaires de Bure, dans la Meuse. Deux gendarmes mobiles ont été blessés par un « engin artisanal lancé par les opposants », selon la préfecture, tandis que les manifestants ont déclaré avoir compté dans leurs rangs six blessés graves et une trentaine de blessés légers.

  • L’État belge partie civile dans l’affaire du fipronil. Le gouvernement belge a annoncé dans un communiqué que l’État allait se porter partie civile dans les enquêtes ouvertes sur la contamination de plusieurs dizaines de millions d’œufs par le fipronil, un insecticide interdit dans la chaîne alimentaire. Une entreprise néerlandaise et une entreprise belge sont soupçonnées d’être à l’origine de la contamination, qui concerne des œufs vendus dans une quinzaine de pays européens, dont la France.

  • L’élection présidentielle kényane contestée en justice. Le candidat de l’opposition kényane Raila Odinga a déclaré qu’il allait saisir la Cour suprême pour contester le résultat de l’élection présidentielle dont le chef de l’État sortant Uhuru Kenyatta a été déclaré vainqueur vendredi. Il a affirmé que le scrutin avait été entaché de fraudes.

  • Désescalade en Corée du Nord. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a annoncé hier qu’il suspendait son projet de tirs de missiles au large de l’île américaine de Guam, mais qu’il le reprendrait en cas d’« actions irresponsables » des États-Unis. Le président américain Donald Trump a estimé sur Twitter qu’il s’agissait d’une « décision très sage et très raisonnée ».