22 août 2017

C'est leur avis

L’indignité de Blair et Schröder

La chancelière allemande Angela Merkel a critiqué hier dans une interview au journal Bild la nomination de son prédécesseur Gerhard Schröder au conseil d’administration de la compagnie pétrolière russe publique Rosneft. Directeur d’un think tank berlinois, Thorsten Benner estime dans le site d’information Politico que de telles pratiques doivent être interdites.

« Quand d’anciens chefs de gouvernement occidentaux se font payer par des régimes autoritaires, ils sapent les démocraties libérales qu’ils avaient l’habitude de servir, comme l’a fait l’ancien Premier ministre Tony Blair lorsqu’il s’est vendu à des dictateurs d’Asie centrale. […] Les démocraties libérales doivent agir rapidement pour empêcher de tels désastres dans le futur. Le problème est particulièrement urgent en Allemagne : comme il s’agit de l’économie la plus forte d’Europe, ses anciens responsables politiques représentent des acquisitions de choix pour les intérêts des entreprises ou des gouvernements étrangers. » Thorsten Benner