23 août 2017

C'est leur avis

Ne pas faire peser le problème migratoire sur la Libye

Le 27 juillet, Emmanuel Macron avait dit vouloir créer « dès cet été en Libye » des centres d’examen de demande d’asile pour éviter aux migrants une traversée risquée de la Méditerranée. Le professeur de science politique et homme politique libyen Guma el-Gamaty critique la volonté européenne de reporter son problème migratoire sur la Libye.

« Ce n’est pas un secret, la vaste majorité des migrants n’obtiendront pas l’asile en Europe et leur hébergement temporaire en Libye deviendra permanent. […] La relocalisation permanente de millions de migrants subsahariens en Libye provoquera de dramatiques changements démographiques dans le pays et finira par mener à un bouleversement social et économique majeur. L’instabilité, la pauvreté et la violence qui en résulteront en Libye pourraient évidemment pousser de nouveau des gens désespérés à traverser la Méditerranée. La “solution” au problème migratoire que l’Union européenne envisage n’est pas une solution du tout. » Guma el-Gamaty