• Édouard Philippe précise la baisse des cotisations sociales. Le Premier ministre Édouard Philippe a précisé ce matin sur BFMTV les niveaux de la baisse « en deux temps » des cotisations sociales annoncée hier. Les cotisations salariales chômage et maladie, qui représentent 3,15 % du salaire brut, seront réduites de « plus de deux points au 1er janvier » et « d’un peu moins d’un point » (ce qui correspondra à leur suppression) « à la rentrée de septembre-octobre ».

  • Bayrou critique le manque de clarté du gouvernement. François Bayrou a déclaré dans un entretien au magazine Le Point que « l’opinion » ne voyait « pas clairement la direction » prise par le gouvernement. Le président du MoDem, qui a quitté le ministère de la Justice le 21 juin après l’ouverture d’une enquête préliminaire sur des soupçons d’emplois fictifs visant son parti, a estimé que des mesures comme la « baisse des APL, la hausse de la CSG et, en même temps, certains avantages fiscaux pour les plus favorisés » avaient « fâché une partie des retraités et des fonctionnaires ».

  • Discussions sur le travail détaché. Le président roumain Klaus Iohannis s’est prononcé lors d’une conférence de presse commune avec Emmanuel Macron à Bucarest pour une amélioration de la directive européenne sur les travailleurs détachés, sans préciser s’il partageait la volonté du président français de la modifier avant la fin de l’année et de réduire la durée maximale du détachement. Emmanuel Macron a de son côté affirmé qu’il soutiendrait l’entrée de la Roumanie dans l’espace Schengen, qui doit être réformé.

  • Première greffe simultanée des deux bras en France. Le centre hospitalier universitaire de Grenoble a annoncé aujourd’hui avoir réussi le 14 août la première greffe simultanée des deux bras en France, grâce à une intervention rapide des secours et des médecins. L’opération a été réalisée sur une femme de 30 ans qui avait eu les deux bras sectionnés en chutant sous un train deux heures plus tôt dans la gare de Chambéry.