1er septembre 2017

C'est leur avis

Réformer le Code du travail en pensant à l’innovation

L’économiste américain James Heckman, prix Nobel d’économie en 2000, estime dans Le Monde que la réflexion autour de la réforme du Code du travail doit davantage prendre en compte l’innovation [€].

« Les réformateurs et leurs opposants sous-estiment les conséquences de la protection de l’emploi sur le savoir technologique et la structure interne de l’entreprise. Une protection rigide, comme celle qui existe en France, décourage l’innovation. Et sans innovation, il n’y a pas de progrès économique. […] L’innovation est à la fois créatrice et destructrice. Une entreprise qui veut changer sa gamme de produits ou sa technologie industrielle est souvent amenée à se réorganiser, à fermer certaines divisions et à en ouvrir d’autres. […] C’est pour cela qu’une politique allant vers plus de flexibilité doit être accompagnée par des politiques d’allocation-chômage, de formation et d’aide au retour à l’emploi. » James Heckman