4 septembre 2017

C'est leur avis

Un effort commun pour préserver la stabilité de l’Asie

Dominique Moïsi, conseiller spécial au centre de réflexion Institut Montaigne, juge dans Les Échos que les tirs de missiles et essais nucléaires nord-coréens font peser une menace sur la stabilité de l’Asie et nécessitent un effort commun de la Chine, de la Corée du Sud et du Japon pour résoudre la crise.

« Pendant plus de 30 ans, le continent asiatique a été celui de l’espoir, parce qu’il était très largement celui de la croissance et aussi parce qu’il était celui de la paix. Une paix qui n’allait pas de soi, compte tenu des rivalités existantes entre les principaux acteurs. […] Une des raisons majeures de la stabilité de l’Asie pendant toute cette période a été la présence stabilisatrice de l’Amérique. […] L’Asie ne restera le continent de la paix et de la croissance que si la Chine, le Japon et la Corée du Sud parviennent à s’entendre. » Dominique Moïsi