12 septembre 2017

C'est leur avis

Les Allemands privés d’un choix politique clair

Les élections législatives allemandes auront lieu le 24 septembre. Marcel Dirsus, politologue à l’université allemande de Kiel, estime dans le Washington Post que les deux représentants des principaux partis affaiblissent la démocratie en ne proposant pas un choix clair aux électeurs.

« Alors que la démocratie américaine est trop polarisée pour fonctionner correctement, l’inverse se produit en Allemagne. Quand Angela Merkel et son adversaire Martin Schulz se sont affrontés la semaine dernière dans un débat télévisé, il y a eu de nombreux hochements de tête et peu de désaccords. C’est excellent pour Merkel, mais mauvais pour l’Allemagne. Les démocraties libérales sont solides parce qu’elles offrent aux électeurs des solutions concurrentes. […] Ils ont besoin d’avoir l’impression que leur vote peut véritablement changer la façon dont le pays est gouverné. De nombreux Allemands ne pensent pas qu’ils puissent avoir un rôle concret parce que les deux principaux candidats veulent essentiellement la même chose. » Marcel Dirsus