• Macron promet une aide d’urgence après l’ouragan Irma. Emmanuel Macron a déclaré qu’un mécanisme d’aide financière d’urgence serait mis en place « dès lundi prochain » pour venir en aide aux « personnes qui ont tout perdu » lors du passage de l’ouragan Irma dans les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Arrivé cet après-midi dans cette deuxième île, il s’est rendu à l’aéroport, au départ duquel les vols commerciaux ont repris aujourd’hui.

  • L’exonération de la taxe d’habitation précisée. Le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a précisé les plafonds de revenus en dessous desquels il sera possible à partir de l’an prochain de bénéficier d’une exonération de la taxe d’habitation : un revenu fiscal de référence de 27 000 euros pour une personne seule et de 43 000 euros pour un couple (plus 6 000 euros par enfant). Les personnes concernées, qui représentent 80 % des foyers français selon le gouvernement, bénéficieront d’une réduction progressive, d’environ un tiers en 2018 jusqu’à exonération complète en 2020.

  • La centrale de Belleville-sur-Loire sous surveillance renforcée. L’Autorité de sûreté du nucléaire a annoncé qu’elle plaçait la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire (Cher) « sous surveillance renforcée » en raison de la « dégradation du niveau de sûreté qu’elle constate depuis 2016 sur ce site et de l’absence d’améliorations notables de la part d’EDF à ce jour ». Cette mesure se traduira par des contrôles supplémentaires et un suivi du plan d’action mis en place par EDF.

  • La ville hôte des JO 2024 annoncée ce soir. Les représentants de Paris et de Los Angeles sont réunis à Lima au Pérou où le Comité international olympique doit annoncer vers 20h (heure de Paris) le nom de la ville qui accueillera les Jeux olympiques de 2024. Le comité de candidature de Los Angeles, seule prétendante restante avec Paris, a annoncé le 31 juillet qu’il renonçait à organiser les JO en 2024 et souhaitait en échange obtenir ceux de 2028.

  • Chiffres de mobilisation. Le ministère de l’Intérieur a annoncé hier soir que 223 000 personnes avaient participé dans la journée aux différentes manifestations organisées en France contre le projet de réforme du Code du travail, tandis que la CGT, à l’initiative de la mobilisation, a revendiqué « près de 500 000 » participants. Ces estimations sont presque identiques à celles données le 9 mars 2016 au soir de la première journée de mobilisation syndicale contre le projet de loi Travail du gouvernement Valls.

  • Immigration aux États-Unis. La Cour suprême des États-Unis a levé hier soir certaines restrictions imposées par des juridictions fédérales d’Hawaï et San Francisco au décret de Donald Trump interdisant l’entrée sur le territoire aux ressortissants de six pays où la population est majoritairement musulmane (Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen). La plus haute autorité judiciaire américaine doit examiner le décret présidentiel sur le fond le 10 octobre.