21 septembre 2017

Ça alors

Carrefour pétitionne pour les semences « interdites »

Le groupe de grande distribution Carrefour a lancé mardi une pétition demandant la modification d’un décret de 1981 qui interdit la commercialisation des semences de fruits et légumes non homologuées. L’entreprise a commencé à vendre des fruits et légumes qu’elle présente comme « interdits » et qui proviennent de semences non homologuées ayant survécu parce que des paysans ont continué à les cultiver, dans un souci de biodiversité. Interrogé par L’Express, Daniel Evain, porte-parole de la Confédération paysanne d’Île-de-France, salue une initiative qui « nous permet d’accéder enfin à la grande distribution ». L’organisation interprofessionnelle de la filière des semences, le Gnis, estime que les variétés homologuées sont assez nombreuses et que la grande distribution est responsable de l’appauvrissement du choix dans ses rayons.