25 septembre 2017

C'est leur avis

L’obstacle du Sénat

Lors des élections sénatoriales, hier, le groupe La République en marche a perdu au moins un siège tandis que celui du parti Les Républicains s’est renforcé d’une quinzaine de membres. Pour Hubert Huertas, journaliste à Mediapart, ces résultats démontrent que le Sénat fonctionne toujours à contre-courant [€].

« Par leur absence de surprise, ces élections jouées d’avance viennent souligner les illusions perdues d’une “République en marche”. L’effet Macron, qui devait tout emporter, a calé sur le symbole le plus anachronique de “l’ancien monde”. Le scepticisme, nourri par la réduction des emplois aidés, la baisse des dotations aux collectivités locales, ou la réforme de la taxe d’habitation, a ramené les grands électeurs vers leurs balises traditionnelles. […] L’effet d’aspiration qui a propulsé des centaines de députés à l’Assemblée n’a pas joué sur les grands électeurs. » Hubert Huertas