• Allocation de garde d’enfant. La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé sur BFMTV que l’allocation de garde d’enfant pour les foyers les plus modestes, en particulier les familles monoparentales, augmenterait de 30 % au 1er octobre 2018. « Ce sera une augmentation de plus de 130 euros pour certaines familles », ce qui leur permettra de percevoir au total 600 euros d’aides pour la garde de leurs enfants, a-t-elle affirmé.

  • Divergences sur les programmes scolaires. Michel Lussault, président du Conseil supérieur des programmes, une instance placée auprès du ministère de l’Éducation nationale et chargée de formuler des propositions pour l’élaboration des programmes scolaires, a annoncé ce matin sa démission en raison de divergences avec le ministre Jean-Michel Blanquer. Il a cité dans un entretien au journal Le Monde les critiques formulées par le ministre contre la méthode d’enseignement de la grammaire et des opérations mathématiques de base mise en place en 2016.

  • Un patient en état végétatif recouvre une partie de sa conscience. Une équipe de chercheurs de l’Institut des sciences cognitives Marc-Jeannerod, dans le Rhône, est parvenue pour la première fois à rendre une « conscience minimale » à un patient de 35 ans en état végétatif depuis 15 ans, selon un article publié hier dans la revue scientifique Current Biology. L’équipe a eu recours à la stimulation électrique répétée d’un nerf crânien pour obtenir du patient qu’il soit capable de suivre un objet avec les yeux ou de tourner la tête.

  • Un journaliste libéré en Turquie. Un tribunal d’Istanbul a ordonné hier soir la remise en liberté du journaliste turc Kadri Gürsel, éditorialiste du quotidien d’opposition Cumhuriyet après 11 mois de détention. Quatre de ses collègues restent emprisonnés en attendant la suite, fin octobre, du procès auquel 17 collaborateurs du journal comparaissent, accusés d’avoir aidé trois « organisations terroristes armées » (Kurdes, extrême gauche, mouvement du prédicateur Fethullah Gülen) et participé au coup d’État manqué de juillet 2016.

  • Départs à l’AfD. La coprésidente du parti d’extrême droite allemand AfD Frauke Petry a annoncé aujourd’hui son retrait du parti, après avoir déclaré hier qu’elle ne siègerait pas au sein de son groupe parlementaire au Bundestag en raison des positions trop radicales de certains de ses membres. Au moins trois responsables du parti ont décidé de la suivre, dont son mari Marcus Pretzell, président du groupe AfD au Parlement régional de Rhénanie-du-Nord-Westphalie.