26 septembre 2017

C'est leur avis

Brume allemande sur l’UE

Pour le journaliste Daniel Brössler du quotidien Süddeutsche Zeitung, les résultats des élections législatives allemandes envoient un mauvais signal à l’Union européenne, qui ne s’attendait pas à être remise en cause par une nouvelle coalition.

« Bruxelles pensait voir venir les élections allemandes cette année comme un vote lors duquel rien de mal ne pouvait se passer – avec un concurrent favorable à l’UE comme Martin Schulz et, surtout, la garantie d’une réélection d’Angela Merkel. […] Au lieu de cela, l’Allemagne est susceptible de faire face à une formation de coalition difficile durant plusieurs mois, dans laquelle s’affronteront notamment des positions contraires concernant la politique européenne. […] Personne ne doit nourrir d’illusions : tant que l’Allemagne sera à la recherche d’un gouvernement, toute l’Europe s’enfoncera dans la brume. Non seulement parce que l’Allemagne est la plus grande puissance économique de l’Union. Mais parce qu’Angela Merkel a assumé durant toutes ces années un rôle de leader fiable, pour lequel il n’y a pas de remplaçant en vue. » Daniel Brössler