29 septembre 2017

C'est leur avis

De mauvaises réponses aux volontés d’indépendance

L’Espagne tente d’empêcher la Catalogne d’organiser dimanche son référendum d’indépendance tandis que les pays voisins du Kurdistan irakien ont décidé un blocus aérien après le vote en faveur d’une sécession de la région lundi. Le chroniqueur géopolitique de France Inter Bernard Guetta critique des réactions qui enveniment la situation.

« En Irak comme en Espagne, les Catalans et les Kurdes défient les États auxquels ils appartiennent au nom d’une aspiration à l’indépendance et du droit à l’autodétermination. C’est inquiétant, risqué, prématuré, mais c’est comme ça. […] L’Espagne exacerbe les tensions catalanes en se comportant en puissance occupante alors qu’elle aurait pu autoriser l’organisation de ce référendum qui n’aurait pas donné de majorité à l’indépendance. La Syrie, l’Iran, l’Irak et la Turquie croient se défendre en s’alliant contre les Kurdes, mais ne font que les unir par leur brutalité et que se préparer de bien difficiles lendemains. Dans les deux cas, c’est négocier qu’il faudrait et non pas cogner aussi bêtement. » Bernard Guetta