2 octobre 2017

Tout s'explique

Référendum agité en Catalogne

Quel est le bilan de la consultation sur l’indépendance de la Catalogne ?

Les Catalans étaient appelés hier par leur gouvernement local à se prononcer sur l’indépendance de leur région lors d’un référendum. Le scrutin, considéré comme illégal par la justice espagnole, a été marqué par des violences de la police tentant d’en empêcher le déroulement. Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a exhorté aujourd’hui le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy à éviter « un nouvel usage de la force ». Le gouvernement catalan, selon lequel 900 personnes ont été blessées, a annoncé la victoire du « oui » à 90 %, avec une participation de 42,3 %. Carles Puigdemont, le chef de l’exécutif local, a déclaré que son gouvernement transmettrait « dans les jours qui viennent » ces résultats au parlement catalan, pour qu’il approuve l’indépendance. Mariano Rajoy a déclaré nul ce scrutin : « Il n’y a pas eu de référendum d’autodétermination en Catalogne. »

Les Catalans s’étaient-ils déjà exprimés sur l’indépendance de la région ?

En 2010, le Tribunal constitutionnel de Madrid avait annulé plusieurs dispositions d’un nouveau statut accordant davantage d’autonomie à la Catalogne, adopté par le parlement catalan en 2005 et le parlement espagnol en 2006, également approuvé lors d’un référendum par la population catalane. En décembre 2014, l’exécutif local a organisé une consultation citoyenne non contraignante sur l’indépendance. Le « oui » l’avait alors emporté avec 80,8 % des voix, avec un taux de participation estimé à 37 %. Le Tribunal constitutionnel espagnol a déclaré illégal en 2015 tout référendum d’autodétermination organisé au niveau régional, car relevant de « la compétence exclusive de l’État ». Par une loi votée le 6 septembre, le parlement catalan a bravé cette interdiction et déclaré qu’une victoire du « oui » au référendum d’hier devait entraîner l’élection d’une assemblée constituante dans les six mois.

De quelle autonomie dispose actuellement la région ?

La Catalogne a obtenu pour la première fois un statut de « communauté autonome » en 1932, qui lui a été retiré sous Franco avant d’être rétabli en 1979, avec 16 autres régions. Ce statut lui permet de disposer d’un gouvernement, d’un Parlement et de forces de l’ordre qui lui sont propres. Le catalan est reconnu comme une de ses deux langues officielles, avec le castillan. La Catalogne peut prendre en charge les questions d’éducation, de santé, de sécurité et les services sociaux. La région dépend néanmoins du gouvernement central en matière de défense, de justice, de relations internationales et de fiscalité. Contrairement au Pays basque, la Catalogne s’est vu refuser par le gouvernement en 2012 une plus grande autonomie budgétaire avec la possibilité de percevoir elle-même un impôt auprès de ses contribuables.