• Perturbateurs endocriniens. Le Parlement européen a rejeté par 389 voix contre 235 (et 70 abstentions) le projet de réglementation des perturbateurs endocriniens proposé par la Commission européenne, le jugeant insuffisant pour la protection des consommateurs. La Commission européenne est invitée à présenter une autre version de ses « critères d’identification des perturbateurs endocriniens » dans les plus brefs délais.

  • Amazon doit rembourser le Luxembourg. La Commission européenne, qui mène depuis trois ans une enquête approfondie sur Amazon, a exigé que le groupe de commerce électronique américain rembourse 250 millions d’impôts impayés au Luxembourg en vertu d’un montage fiscal conclu en 2003 avec le pays. La commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, a également annoncé que la Commission comptait poursuivre l’Irlande, qui n’a toujours pas récupéré auprès d’Apple 13 milliards d’euros d’avantages fiscaux indus comme elle le lui avait ordonné.

  • Catalogne et Espagne. La justice espagnole a annoncé avoir convoqué le chef de la police catalane en vue de son inculpation dans le cadre d’une « enquête pour sédition » pour ne pas avoir aidé la police nationale à empêcher la tenue du référendum d’indépendance du 1er octobre. Hier soir, le roi d’Espagne Felipe VI a dénoncé la « déloyauté inadmissible » du gouvernement catalan, tandis que son dirigeant, Carles Puigdemont, a affirmé sur la BBC son intention de déclarer unilatéralement l’indépendance d’ici « la fin de cette semaine ou au début de la prochaine ».

  • Yahoo reconnaît un piratage complet. L’entreprise américaine de services sur Internet Yahoo, qui propose en particulier un portail web et une messagerie, a reconnu hier soir que le piratage dont elle avait été victime en 2013 et qu’elle avait révélé en décembre 2016 avait concerné l’ensemble de ses 3 milliards d’utilisateurs. L’entreprise, qui a été rachetée en juin par le géant américain des télécoms Verizon pour près de 4,5 milliards de dollars, avait au départ estimé que le piratage avait concerné un milliard de comptes.

  • Nobel de chimie. Le prix Nobel de chimie a été attribué au Suisse Jacques Dubochet, à l’Américain Joachim Frank et au Britannique Richard Henderson pour leurs travaux sur la cryo-microscopie électronique. Cette méthode a permis d’améliorer l’observation des biomolécules, comme les protéines, « ce qui est décisif tant pour la compréhension fondamentale de la chimie de la vie que pour le développement de médicaments », explique l’Académie royale des sciences de Suède qui décerne le prix.