5 octobre 2017

Tout s’explique

Les pratiques de Monsanto mises en cause

Que révèle le nouveau contenu des « Monsanto Papers » ?

Le Monde a dévoilé hier le contenu de nouveaux documents internes de l’entreprise américaine d’agrochimie Monsanto, rendus publics par la justice américaine dans le cadre d’une procédure en cours. En juin, le quotidien avait déjà relaté des pressions exercées par l’entreprise sur le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui dépend de l’Organisation mondiale de la santé, pour qu’il revienne sur sa décision de classer comme « cancérogène probable » le glyphosate, un herbicide composant du Roundup, le produit phare de Monsanto. Cette fois, les documents, accessibles en ligne par l’intermédiaire d’un cabinet d’avocats américain, mettent en avant des stratégies de la firme pour diffuser son point de vue sur le glyphosate via des tribunes dans les médias signées par des scientifiques ou des articles dans des revues scientifiques préparés ou largement amendés par ses équipes.

Quelles sont les poursuites contre Monsanto ?

Monsanto est poursuivi en justice dans le cadre de plusieurs affaires en France et à l’étranger. Plusieurs centaines de plaintes ont été déposées aux États-Unis contre les effets du Roundup sur la santé. La multinationale est également poursuivie par un agriculteur français, Paul François, qui accuse un autre herbicide de Monsanto, le Lasso, d’avoir causé son handicap après en avoir inhalé accidentellement. La cour d’appel de Lyon a reconnu la responsabilité de Monsanto en 2015, mais la Cour de cassation a cassé le jugement en juillet et a renvoyé l’affaire devant la cour d’appel [€]. La commercialisation du Lasso a été interdite en France en 2007.

Quel est le poids de Monsanto dans l’agriculture mondiale ?

L’entreprise allemande d’agrochimie Bayer a annoncé le rachat de Monsanto en septembre 2016, pour un coût de 66 milliards de dollars. La fusion des deux groupes, actuellement prévue pour début 2018, devrait permettre à cette nouvelle entité de devenir le numéro un mondial des pesticides et semences. Son chiffre d’affaires s’est élevé, en 2016, à 13,5 milliards de dollars. Monsanto détient 30 % du marché mondial des OGM. Fondé en 1901, Monsanto, qui a créé le glyphosate, le commercialise depuis 1974 sous la marque Roundup. L’entreprise a disposé d’un brevet exclusif jusqu’en 2000. L’Union européenne doit se prononcer d’ici la fin de l’année sur une prolongation de l’autorisation du glyphosate.