5 octobre 2017

Ça alors

Paris veut augmenter sa résilience

La mairie de Paris a présenté hier sa « stratégie de résilience » face à ce qu’elle identifie comme six risques majeurs pour la capitale : les inégalités, le dérèglement climatique, la pollution de l’air, la crue de la Seine, le terrorisme et les problèmes de gouvernance. Le plan comprend une trentaine de mesures visant à accroître la solidarité (grâce, par exemple, à des formations aux premiers secours), à lutter contre les canicules en végétalisant les cours d’école ou à augmenter l’autonomie alimentaire de Paris en développant l’agriculture urbaine et les échanges avec les territoires ruraux proches. La mairie s’est appuyée sur l’expérience d’autres villes membres comme elle du réseau 100 Resilient Cities, lancé en 2013 par la Fondation Rockefeller : Milan a ainsi déjà créé des jardins dans des écoles et New York a formé des secouristes volontaires en cas de catastrophe.