• Crise en Catalogne. Le porte-parole du gouvernement espagnol a appelé les autorités catalanes à dissoudre leur Parlement et à organiser des élections régionales pour « refermer la plaie » ouverte par l’organisation du référendum d’indépendance du 1er octobre. Le gouvernement a également annoncé avoir pris un décret simplifiant la procédure de changement de siège social des entreprises afin de permettre aux sociétés basées en Catalogne de quitter plus facilement le territoire.

  • Armes à feu aux États-Unis. S’exprimant pour la première fois depuis le massacre dimanche de 58 personnes par un sexagénaire, la NRA, l’association américaine de défense du port d’arme, s’est déclarée hier soir favorable à une plus grande réglementation des dispositifs permettant de transformer des armes semi-automatiques en automatiques (capables de tirer en rafales). La Maison-Blanche s’est dite hier « ouverte » au débat sur une interdiction de ces mécanismes.

  • La tempête Nate frappe l’Amérique centrale. La tempête tropicale Nate a fait 22 morts et près de 30 disparus au Nicaragua, au Costa Rica et au Honduras. Elle est attendue ce soir au Mexique, puis samedi aux États-Unis, où le Centre national des ouragans prévoit qu’elle aura gagné une intensité plus grande et atteint le stade de l’ouragan.

  • Tempête en Allemagne. Une tempête a parcouru le nord et l’est de l’Allemagne hier, provoquant la mort de sept automobilistes, tués notamment par des chutes d’arbres ou de branches. Le service ferroviaire a été interrompu sur plusieurs lignes, dont celle reliant Hambourg et Berlin.

  • Nobel de la paix. Le prix Nobel de la paix a été décerné à la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires, une coalition d’ONG qui a milité en faveur d’un traité de l’ONU les interdisant. Celui-ci a été voté par 122 pays le 7 juillet et signé jusqu’ici par 53 d’entre eux, mais n’a pas recueilli l’aval des neuf puissances nucléaires (États-Unis, Russie, Royaume-Uni, France, Chine, Inde, Pakistan, Israël et Corée du Nord).