19 octobre 2017

C'est leur avis

L’UE atone face à l’extrême droite autrichienne

Directrice du groupe de réflexion Open Society European Policy Institute, Heather Grabbe s’interroge dans Politico sur le peu de préoccupation dans l’Union européenne après les résultats des élections législatives en Autriche.

« Indépendamment de sa possible entrée au prochain gouvernement autrichien, le parti d’extrême droite FPÖ d’Autriche est le vainqueur des élections de dimanche. […] La dernière fois que les populistes autrichiens avaient gagné plus d’un quart des votes et joué aux faiseurs de rois, en 1999, les autres membres de l’UE avait isolé Vienne via des sanctions bilatérales. Ce qui avait alors choqué les leaders européens les effleure à peine aujourd’hui. C’est en partie parce que l’intégration de l’extrême droite n’est plus aussi choquante qu’il y a 20 ans. Depuis, des gouvernements à travers l’Europe – de la Hongrie à l’Italie – se sont tournés vers la droite et de nombreux responsables politiques ont adopté une rhétorique anti-immigrant par souci de maintenir à distance les extrêmes. » Heather Grabbe