2 novembre 2017

C'est leur avis

La Belgique embarrassée par Puigdemont

Les 14 membres du gouvernement catalan destitué étaient convoqués ce matin pour être entendus par la justice espagnole. Cinq d’entre eux n’ont pas comparu, dont le président Carles Puigdemont, actuellement en Belgique. Sa présence dans le pays s’avère encombrante pour le gouvernement belge et les mouvements nationalistes flamands, estime Béatrice Delvaux, éditorialiste au quotidien Le Soir.

« Ce M. Puigdemont embarrasse au fond tout le monde sur notre territoire. Primo, un gouvernement schizophrène, qui doit gérer une problématique indépendantiste avec des ministres nationalistes en son sein, dont l’un est particulièrement “verbal”. Mais secundo, et tout autant, des nationalistes schizophrènes qui se doivent d’afficher une solidarité avec les indépendantistes catalans pour plaire à leurs ultras et rester conformes à leurs statuts, sans pouvoir avouer qu’ils considèrent l’aventure catalane comme une folie, impossible à adopter pour la Flandre. » Béatrice Delvaux