3 novembre 2017

C'est leur avis

Ne pas laisser les juifs seuls face à l’antisémitisme

La stèle en mémoire d’Ilan Halimi, torturé et tué à l’âge de 23 ans en 2006 par une bande organisée à Bagneux (Hauts-de-Seine), a été profanée cette semaine dans un parc de la ville. Éditorialiste à la République des Pyrénées, Jean-Marcel Bouguereau dénonce le manque de réactions face à l’antisémitisme.

« Ce silence, comme celui de la presse, signifie-t-il que l’on finit par s’habituer alors qu’en 1990, rappelons-le, lors de la profanation des tombes du cimetière de Carpentras, la gauche avait réuni 200 000 personnes, en présence de François Mitterrand ? Car si depuis l’affaire Dreyfus, l’antisémitisme est solidement ancré à droite, il faut remarquer qu’il est désormais également présent à gauche, particulièrement depuis 2000 et la deuxième intifada palestinienne. […] Ne sommes-nous plus capables de réagir devant ces abominations ? La France, dont les traditions en la matière remontent à l’affaire Dreyfus, aurait-elle abdiqué ? Ce combat difficile, nous ne pouvons pas laisser les juifs le mener seuls. » Jean-Marcel Bouguereau