8 novembre 2017

Ça se chiffre

Changement dans la hiérarchie des paradis fiscaux

Les révélations des « Paradise Papers » publiées par un consortium de médias internationaux depuis dimanche montrent l’ampleur de l’évasion fiscale. Gabriel Zucman, spécialiste des paradis fiscaux, et deux autres économistes, Annette Alstadsæter et Niels Johannesen, ont publié en septembre un article dans lequel ils évaluent les destinations de ces placements pour les ménages, en se fondant notamment sur des données divulguées en 2016 par la Banque des règlements internationaux. Depuis 10 ans, la part des banques suisses a presque été réduite de moitié. Hong Kong est devenu le deuxième centre avec une multiplication par six des placements. Les auteurs notent que les investisseurs asiatiques, de plus en plus nombreux, privilégient leur continent. Sous la pression de plusieurs pays, notamment de l’Union européenne, la Suisse a peu à peu assoupli son secret bancaire et s’est soumise à des règles de transparence fiscale.