9 novembre 2017

C’est leur avis

Taxer les multinationales sur leurs profits cachés

L’économiste Gabriel Zucman, spécialiste de l’évasion fiscale, estime dans une interview à Libération qu’il est possible de contrer l’enregistrement des profits des multinationales dans des paradis fiscaux.

« Il faut changer les règles sans attendre que l’Europe ou l’OCDE parviennent à des accords multilatéraux en montant des usines à gaz qu’il y aura toujours un État pour bloquer. […] Bercy pourrait très bien dès demain changer la définition de l’assiette taxable en France, en ventilant les profits des multinationales à proportion des ventes qu’elles réalisent dans l’Hexagone. Si par exemple Apple fait 100 milliards d’euros de bénéfices annuels au niveau mondial et réalise 10 % de ses ventes en France, on considérerait que 10 % de ses profits mondiaux sont taxables en France, et ces bénéfices seraient imposés en appliquant le taux en vigueur. Cela mettrait immédiatement fin à cette optimisation fiscale qui coûte plus de 10 milliards chaque année à la France. » Gabriel Zucman