24 novembre 2017

C'est leur avis

Agir contre l’overdose de réseaux sociaux

Représentant de la France pour le numérique auprès de la Commission européenne, Gilles Babinet alerte dans Les Échos sur les risques de l’usage intensif des réseaux sociaux chez les adolescents et réclame une action des pays de l’Union européenne.

« Si, en apparence, les réseaux sociaux ne tuent pas, la baisse d’activité physique qu’ils semblent induire ainsi que l’accroissement des pathologies psychiques chez leurs utilisateurs pourraient avoir des conséquences de masse, ces deux maux étant réputés réduire sensiblement la durée de vie de ceux qui en sont affectés. […] Il ne s’agit pas d’être manichéen et de condamner sans réserve l’une des inventions les plus généralisées de la révolution digitale, mais il serait dommageable que notre continent européen ne prenne conscience de ce sujet de santé publique que trop tard, alors que les conséquences néfastes de ces usages nouveaux auront déjà massivement altéré la qualité de vie et hypothéqué le futur des générations montantes. » Gilles Babinet