27 novembre 2017

C'est leur avis

Les musulmans, principales victimes du djihadisme

Le parquet égyptien a déclaré samedi que les hommes armés qui ont attaqué hier une mosquée au nord du Sinaï, faisant 305 morts selon un dernier bilan, portaient la bannière du groupe djihadiste État islamique. Cet événement nous rappelle que les musulmans sont les principales victimes du terrorisme islamiste, estime dans le Guardian le chercheur britannique spécialiste du monde arabe H.A. Hellyer.

« La cible privilégiée des groupes islamistes radicaux est, et a toujours été, d’autres musulmans. Les musulmans en sont les principales victimes – et les musulmans, plus que tout autre groupe, sont ceux qui les combattent le plus. Plutôt que d’en faire le problème, nous devrions reconnaître que les musulmans sont une pièce intégrale – et la plus fondamentale – de la campagne contre l’extrémisme radical. […] Ces groupes radicaux ne se concentrent pas sur un seul type de victime. Au contraire, ils ne cessent de montrer leur volonté d’attaquer tous ceux qu’ils jugent comme des obstacles à la réalisation de leurs objectifs – musulmans et non-musulmans confondus. » H.A. Hellyer