• L’ex-président du Yémen tué. L’ancien président du Yémen (1990-2012) Ali Abdallah Saleh a été tué par des rebelles houthis, ses anciens alliés face à une coalition emmenée par l’Arabie saoudite. Il avait proposé samedi à l’Arabie saoudite de « tourner la page », en échange d’une levée de son blocus sur le pays. Le chef des rebelles houthistes, soutenus par l’Iran, a précisé que ses forces l’avaient tué en raison de sa « trahison ».

  • Arrestations à Malte. Le Premier ministre maltais Joseph Muscat a annoncé l’arrestation de dix personnes en lien avec l’assassinat le 16 octobre de la journaliste et blogueuse anticorruption Daphne Caruana Galizia. Une délégation de six députés européens en visite la semaine dernière dans le pays s’est inquiétée vendredi de « la perception d’impunité » parmi les dirigeants maltais et a critiqué la lutte contre le blanchiment.

  • Indépendantistes catalans en prison. Un juge d’instruction espagnol a décidé de maintenir en prison le vice-président catalan destitué Oriol Junqueras et trois autres inculpés dans la tentative de sécession de la Catalogne, en raison du « risque de récidive », et de libérer sous caution six autres anciens membres de l’exécutif catalan. La campagne pour les élections régionales du 21 décembre, convoquées par Madrid, débute officiellement à minuit.

  • Panne d’aiguillage. La ministre des Transports, Élisabeth Borne, a demandé au PDG de SNCF Réseau, la branche du groupe public chargée de la maintenance du réseau ferré, de lui présenter d’ici la fin de la semaine une « nouvelle organisation » de la gestion des grands travaux. Un dysfonctionnement informatique sur un poste d’aiguillage a provoqué hier un blocage du trafic en provenance et en direction de la gare Montparnasse.

  • Retrait de lait infantile. La Direction générale de la santé a annoncé samedi avoir procédé au retrait de lots de laits infantiles commercialisés par Lactalis après avoir été informée de cas de contamination de jeunes enfants par des salmonelles (des bactéries). Lactalis a annoncé hier qu’il allait faire analyser le lait infantile concerné encore stocké dans ses entrepôts.