5 décembre 2017

Ça peut servir

Attention aux jouets connectés

La Cnil, l’autorité de contrôle en matière de protection des données personnelles, a mis en demeure hier un fabricant chinois pour qu’il procède à la sécurisation de deux jouets connectés, une poupée et un robots parlants. Elle a conclu qu’une personne située à 20 mètres pouvait connecter son smartphone aux jouets sans avoir à s’identifier. Il lui est alors possible d’écouter l’enfant parler à son jouet et de lui parler via son jouet. La sécurité des données personnelles (notamment les enregistrements de conversation) pose également problème. La Cnil conseille ainsi aux acheteurs de jouets connectés de vérifier que la connexion Bluetooth avec un smartphone ou sur Internet nécessite un bouton d’accès physique ou un mot de passe et d’effacer régulièrement les données du jouet et du site web associé.