6 décembre 2017

Ça peut servir

Limiter l’impact énergétique de ses e-mails

Brief.me vous explique dans une courte série comment faire pour limiter votre empreinte énergétique au bureau. Commençons par les e-mails. Leur envoi et leur stockage sur des serveurs consomment de l’énergie. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), un établissement public, l’envoi quotidien de 33 e-mails (la moyenne pour les Français) avec des pièces jointes de 1 Mo à deux destinataires génère des émissions équivalentes à 180 kg de CO2 par an, soit autant que 1 000 km en voiture. L’Ademe recommande de ne pas multiplier les destinataires (éviter par exemple la fonction « répondre à tous »), de n’envoyer des pièces jointes qu’en cas de nécessité (opter si possible pour un lien hypertexte) et de les alléger (préférer les fichiers compressés). Brief.me s’efforce de rester écologique, puisque nos e-mails ne dépassent jamais les 100 ko.