8 décembre 2017

C'est leur avis

Décision hasardeuse, mais promesse tenue

Après la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël, le professeur de droit international américain Richard Falk estime dans le site d’information Middle East Eye que cette décision relève davantage d’une promesse de campagne que de calculs géopolitiques.

« Avec la délicatesse d’un éléphant dans un magasin de porcelaine, le président des États-Unis Donald Trump a ignoré la recommandation de ses proches conseillers, négligé les appels des voisins arabes d’Israël, ignoré les avertissements de ses plus proches alliés au Proche-Orient et en Europe et rompu avec un point clé du consensus international qui a longtemps prévalu à l’ONU. […] Pourquoi ? Aussi étrange que cela paraisse, l’explication la plus convaincante est que Trump voit cette reconnaissance comme un moyen de montrer à ses plus fervents supporters qu’il reste fidèle à ses promesses de campagne. Trump a été frustré pendant sa première année de présidence par son incapacité gênante à mettre en œuvre le programme pour lequel il a été élu en 2016. » Richard Falk