20 décembre 2017

Ça alors

Un rapport favorable aux trajets à vélo

Depuis l’adoption de la loi sur la transition énergétique en 2015, les entreprises ont la possibilité de dédommager leurs salariés se rendant au travail à vélo en leur versant « une indemnité kilométrique vélo » (IKV) dont le montant est exonéré de cotisations sociales dans la limite de 200 euros par an. Mais seules une petite centaine d’entreprises ou d’administrations ont adopté le dispositif, parmi lesquelles le Crédit coopératif ou Decathlon. Le député La République en marche Matthieu Orphelin, accompagné d’experts et de représentants d’associations de cyclistes, a remis ce matin à la ministre des Transports Élisabeth Borne un rapport préconisant sa généralisation en quatre ans. Ses auteurs observent que l’IKV a permis de doubler la pratique du vélo là où elle a été appliquée. Ils estiment que son utilisation pour les déplacements entre le domicile et le lieu de travail permet à la Sécurité sociale d’économiser 126 euros par an et par salarié.