• Retrait de produits Lactalis. Le groupe agroalimentaire Lactalis a annoncé qu’il rappelait tous ses produits infantiles et nutritionnels fabriqués ou conditionnés dans l’usine de Craon, en Mayenne, en raison d’un risque de contamination à la salmonelle. 720 lots sont ainsi rappelés en plus des 625 qui l’avaient déjà été la semaine dernière. Une trentaine de nourrissons ont été contaminés, selon les derniers chiffres de l’agence sanitaire Santé Publique France.

  • Budget 2018. Le Parlement a définitivement adopté le projet de loi de finances pour 2018, le premier du quinquennat d’Emmanuel Macron. Le texte comporte plusieurs mesures parmi lesquelles la suppression de l’impôt de solidarité sur la fortune, remplacé par un impôt sur la fortune immobilière, l’instauration d’un prélèvement forfaitaire unique de 30 % sur les revenus du capital et la réduction d’un tiers de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages.

  • Départ au sein du gouvernement britannique. La Première ministre britannique, Theresa May, a demandé hier soir la démission du numéro deux de son gouvernement, Damian Green, pour avoir menti au sujet de la découverte par la police d’images pornographiques sur son ordinateur en 2008. L’affaire a été relancée le mois dernier lorsqu’une journaliste et essayiste a accusé cet élu conservateur de harcèlement sexuel. Il est le troisième en deux mois à devoir quitter le gouvernement.

  • Le président polonais répond à la Commission européenne. Le président polonais, Andrzej Duda, a contesté hier soir la décision prise plus tôt dans la journée par la Commission européenne de déclencher une procédure contre la Pologne en raison du « contrôle politique de la majorité au pouvoir » sur l’appareil judiciaire. Le chef de l’État a annoncé qu’il allait promulguer deux lois renforçant le pouvoir de l’exécutif et du Parlement sur le système judiciaire qu’il avait refusé de ratifier en juillet.

  • Un poids lourd du VTC. Le service chinois de véhicule de transport avec chauffeur Didi Chuxing a annoncé avoir levé 4 milliards de dollars pour financer son expansion dans le monde. L’entreprise, qui avait racheté en 2016 les activités de son concurrent américain Uber en Chine, avait déjà levé 5,5 milliards de dollars en avril et était devenue la start-up la mieux valorisée d’Asie.