22 décembre 2017

C'est leur avis

La transgression du gouvernement

L’ex-ministre du Logement et ancienne secrétaire nationale d’Europe Écologie Les Verts Emmanuelle Cosse s’alarme, dans une tribune publiée par Libération, de la circulaire du gouvernement demandant aux préfets de contrôler les centres d’hébergement.

« En instaurant un contrôle administratif dans les centres d’hébergement, qui peut déboucher sur la délivrance d’obligation à quitter le territoire, d’assignation à résidence, voire sur une orientation immédiate et forcée dans un centre de rétention administrative, le gouvernement réalise une transgression sans précédent : il détruit des sanctuaires, lieux de répit essentiels. […] Ainsi, au lieu de tendre la main, il tend des pièges. […] Alors que nous entrons dans l’hiver, que des migrants comme de nombreuses personnes démunies sont soumis chaque jour à des conditions de vie indignes, le gouvernement doit revenir sur un texte qui rompt durablement avec l’humanisme qui honorait, jusque-là, notre pays. » Emmanuelle Cosse